Une cave coopérative métamorphosée en espace artistique

C’est dans l’ancienne cave coopérative de Pont-Saint-Esprit que Symbialys et Lindstat ont choisi de créer KavKop

Véritable dédale où s’enchevêtrent œuvres d’art, antiquités, costumes iconoclastes, KavKop c’est une œuvre d'art en soi. La scénographie mouvante, sans cesse repensée par Pascal de Symbialys en fait un tableau vivant dont la visite suffit à elle seule.

Les créateurs ont découvert le lieu en vente par hasard et ont été totalement séduits par l’acoustique du bâtiment et son architecture industrielle

Deux années de travaux ont été nécessaires pour transformer la cave coopérative en terrain de jeu artistique.

Créée en 1929 dans une architecture classique du XXe siècle, la cave comptait 300 coopérateurs qui cultivaient 500 hectares. C’est ici que le sang des vignes était vinifié, dans les cuves profondes en béton qui forment aujourd’hui le labyrinthe de KavKop. Les murs suintent encore l’odeur des tanins. La cave coopérative a fermé ses portes en 2008. Grâce à KavKop, les lieux ressuscitent pour une expérience unique en France.

Pont Saint Esprit, village de légendes

Entre Gard et Vaucluse, la petite ville de Pont Saint-Esprit est un trait d’union. Pont Saint-Esprit revendique l’authenticité.

Pour s’y rendre, il faut enjamber ce pont d’un kilomètre érigé au 13e siècle peu après celui d’Avignon, au temps où la commune s’appelait Saint Saturnin du Port.

Avec cet ouvrage d’art toujours vaillant, Pont-Saint-Esprit pose la première pierre de sa légende… En effet, 44 ans ont été nécessaires pour construire l’édifice sur le fleuve impétueux. L’histoire raconte que le Saint-Esprit aurait pris les traits d’un ouvrier pour venir aider à finir la dure besogne et donner au village un nouveau nom.

Mais Pont-Saint-Esprit n’en a pas fini avec les réputations sulfureuses… Qui n’a pas entendu parler du « pain maudit », cette affaire d’empoisonnement par la farine qui a fait plusieurs victimes au sortir de la Seconde guerre mondiale ?

Aujourd’hui encore, l’affaire du « pain maudit » alimente les conversations et la vérité n’a toujours pas éclaté… Enfin, Pont-Saint-Esprit c’est aussi la ville des ancêtres d’une certaine Jacqueline Bouvier plus connue sous le nom de Jacky Kennedy